Classé dans : Carnet de voyage | 0

 

San Luis / Las Quijadas

Sur les traces des dinosaures…

 


Le trajet vers San Luis s’est fait en deux fois, avec escale à Villa Mercedes, où l’on est arrivé tard. D’ailleurs, à part le petit hostel où on a dormi, on a pas vu grand-chose. Ah Si ! On a quand même assisté, en chemin, à un concert de rock décoiffant dans une église évangéliste ! Inattendu, mais plutôt cool!

Pourquoi se rendre à San Luis, ville un peu paumée au milieu du pays ?
Tout simplement parce que c’est le point de départ pour visiter le parc de Las Quijadas, et on  avait vraiment envie de voir ça…

J1 : Bêtes de somme…

Le terminal omnibus de San Luis se situe à l’extrémité est de la ville. Et nous, bien sur, on doit se rendre dans la banlieue excentrée, à l’ouest de la ville, et aucun bus ne va jusque là!

On a quand même pris un colectivo (bus de ville) jusqu’au centre ville, où une aimable dame nous a indiqué à quel arrêt il fallait descendre.
Ensuite, guidés par l’excellente application « MapsMe », on a parcouru la vingtaine de blocs nous séparant du quartier San Martin, dans lequel habite Diego, couchsurfer qui doit nous loger pendant notre petit séjour à San Luis.

 

chien Juanjo San LuisIl a fallu marcher près d’une heure, avec nos sacs remplis et de plus en plus lourds à chaque pas. On est arrivé à destination usés, trempés, éreintés… Et devant la grille noire de chez Diego, aucune sonnette, aucun moyen de le prévenir qu’on est là… On tape, on appelle… Aucune réponse… petite appréhension… Mais c’était sans compter sur Juanjo ! Gros toutou dont les aboiements ont fait sortir le maître des lieux.
Et voilà, on rencontre Diego, super sympa, qui nous fait visiter sa jolie petite maison et nous montre notre grande chambre. Rapidement, il nous explique le topo : on est ici chez nous, on fait ce qu’on veut, il fait sa vie, on fait la nôtre. D’ailleurs il nous file un jeu de clé et sort pour quelque heures, nous laissant nous écraser sur le lit pour quelques minutes de repos !

 

Après une bonne douche, on reprend la route (c’est bizarre, sans les sacs, c’est beaucoup plus facile !) direction le centre ville. On mange un truc sur la place principale, et on se met en quête d’une agence de transport pour se renseigner sur la façon de se  rendre au parc de Las Quijadas.
Avant de partir, Diego nous avait indiqué l’adresse d’une de ces agences. On l’a rapidement trouvée, et une fois les billets en poche, on a pu se balader tranquillement dans la ville.

Un peu plus tard dans la soirée, Diego nous a rejoint chez lui, et on a passé une bonne soirée à discuter… Un hôte super sympa !

Laissez un commentaire