Classé dans : Carnet de voyage | 0

J2 : Au fil de l’eau

 

» El desayuno

Le matin à la Posada, c’est tout simplement le bonheur!
Il fait beau, il fait chaud… Et le petit dej’ qui nous attend est juste Fantastique ! (Oui oui, avec une majuscule).

Pain brioches gateau biscuits
Pain brioché, pain aux noix, gâteaux fourrés au dulce leche, croissants, gâteaux aux amandes, spécialités de la région, pâtisseries, confitures maisons aux parfums multiples et variés…
Et en hôte parfait, Maciek nous explique ce qu’est chaque gourmandise, les saveurs de chaque confiture … Un régal pour les yeux, les oreilles, et bien entendu les papilles ! Autant vous dire qu’on a loupé aucun petit déj de tout le séjour tellement c’était formidable !

Bon la photo ne lui rend pas honneur, trop occupés à nous régaler, on en a oublié d’immortaliser tout ça, mais croyez nous sur parole, c’était un vrai régal!

 

 

» El Paseo de los arroyos

Après toutes ces merveilleuses calories ingérées, fallait bien trouver un moyen de se dépenser ! On est parti faire une petite randonnée sur les montagnes aux alentours.
Le « Paseo de los Arroyos » est un chemin le long du ruisseau El Arroyo, sur lequel on peut croiser des moutons, des aigrettes, des épaves de voiture (!), toutes sortes d’oiseaux…
La balade était plutôt sympa, les paysages bien verts et jolis : ça fait du bien !

On a continué notre route avec l’intention de monter au « Cerro Mirador », histoire de profiter de la vue de plus haut. Le paysage a alors radicalement changé ! Chemin de terre très sec, cailloux, roches… A moins de 500m du Paseo de los Arroyos, on a pourtant l’impression d’être dans un tout autre endroit !

Findu chemin Paseo de los Arroyos
Et on a commencé à grimper. Au détour d’un virage, on a effectivement pu admirer la jolie vue sur la ville, mais on a eu beau chercher, on a jamais trouvé le mirador !
On a quand même continué sur le chemin qui s’enfonçait dans la foret. A partir de ce moment, on a parfois emprunté des sentiers, mais le plus souvent, on avançait à vue dans les fourrés… Côté indication,  c’est pas encore tout à fait au point leur truc. Mais on a fini par retomber sur le ruisseau, et en le longeant, à retrouver la direction du village.

 

 

Et pour clore parfaitement cette journée, on s’est dit qu’on allait profiter des spécialités locales !
A la première cervezeria sur notre chemin (autant vous dire que ça a été rapide) on s’est fait conseiller une ‘BarbaRoja’, bière locale au miel qui a pas fait long feu…

 

bière barba roja et cacahuètes

Laissez un commentaire