Classé dans : Carnet de voyage | 0

J3 : Les dessous de la ville

 

» LE FREE WALKING TOUR

FWTAujourd’hui, on teste le Free Walking Tour!
Visite guidée gratuite de la ville, ou au moins du quartier un peu chic et historique : Recoleta.

Le prospectus promet : « une visite anticonformiste de la ville accessible à tous, des backpackers au businessmen, pour découvrir ce qui se cache derrière les grands palais, parcs et monuments du quartier de Recoleta ».

Ça a l’air intéressant, et ça nous permettra d’en apprendre un peu plus sur la ville. Peut être aussi de mieux la comprendre et l’appréhender, parce que pour le moment, Buenos Aires nous laisse perplexe…

 

FWT2

Le temps est couvert, et un peu frais lorsqu’on on rejoint le groupe d’une dizaine de personnes sur la Plaza Lavalle, à 10h30. Notre guide est visible de loin grâce à son magnifique gilet orange sémaphore.
La visite est proposée en espagnol ou en anglais. Et vu notre niveau dans la langue de Cervantes, le choix est vite fait! Visite en anglais!

On s’est baladé dans Recoleta pendant plus de 3h30, à la rencontre des grands bâtiments, des places et parcs du quartier. Grâce à notre guide, on a appris plein de trucs. On est pourtant pas trop adeptes des visites guidées normalement, mais là, non seulement le guide était très sympa et drôle, mais en plus il avait plein d’anecdotes intéressantes sur la ville, son histoire, et un regard plutôt affûté sur le contexte politique de son pays.
Vraiment, on a passé un bon moment!

 

A 13h, le guide nous a emmené faire une pause dans un petit resto moderne le « Shout brasas y drinks« .
« Sans obligation d’achat » qu’il nous a dit…
N’empêche que tout le monde crevait la dalle, et qu’on a fait la razzia sur leur stock de sandwichs (bien constitué à l’avance d’ailleurs)!
Et là, au moment de payer, allez savoir pourquoi, notre carte ne passait pas. Juste la nôtre bien sur… et bien entendu on avait pas de monnaie. Comme on était bon dernier et que le groupe était déjà parti, on était en train de reposer les sandwichs (tant pis, on aura faim et pis c’est tout) quand le patron est arrivé et a insisté pour qu’on parte quand même avec les repas… Sympa, vraiment!

En plus, ils étaient super bons ses dwichs!

 

 

» LE CIMETIERE DE RECOLETA

Le Free Walking Tour s’est terminé au cimetière de Recoleta. Un lieu… déroutant!
Grand mausolée du cimetière de Recoleta

Énorme cimetière composé uniquement de mausolées qui rivalisent de faste et d’austérité. Tous les styles artistiques y sont représentés : gothique, baroque, classique, renaissance…
D’énormes statues, des grandes plaques sculptées, gravées…
Des pierres en grès et marbre de couleur foncée principalement.
Des centaines de petites ruelles étroites…
Et toujours… des portes vitrées! Les cercueils sont à la vue de tous… Pas toujours dans un bon état d’ailleurs. Des grands, des petits, des très petits…

Ça file quand même un peu la chair de poule. Surtout sous ciel gris et menaçant du jour!
Si le cimetière est fascinant par son côté grandiose, il est aussi un peu perturbant.
Mais il faut avouer qu’il vaut le détour, il est impressionnant.

 

Mausolée du cimetière de Recoleta

Allées du cimetière de Recoleta

 

Petite visite du cimetière en images…

 

 

» LES GOMMIERS

A l’entrée du cimetière, sur le Paseo Chabuca Granda, trône un gigantesque gommier, le plus vieux de la ville! Il s’agit d’un arbre géant, impressionnant tant par sa taille que par sa majesté.
Vieux de plus de 200 ans, il a été planté par Martin José de Altolaguirre, agronome argentin de la fin du 18e siècle.
Son tronc dépasse les 7m de diamètre, et certaines de ses branches atteignent 20m de longueur. La plus longue est d’ailleurs courageusement soutenue par un Atlas en armure.
Il y a de nombreux autres gommiers à Buenos Aires, et l’Histoire dit qu’ils sont tous les descendants de celui du Paseo Chabuca Granda.
Une jolie famille en somme!

 


» MMMMMHHH!! LA MERIENDA!

Tout ça nous a ouvert l’appétit (pas le cimetière hein… la marche!). Il est près de 19h quand nous nous installons prendre la « Merienda » dans une espèce de salon de thé près de l’avenue Santa Fé (bouche en cul de poule, petit doigt en l’air…).

capture-decran-2016-09-08-a-17-03-37La Merienda c’est la bonne découverte argentine : un énooooorme goûter, thé, café, jus de fruit, eau gazeuse, medialunas (croissants) jambon-fromage, toasts, dulche leche, gâteau au sucre…, mais qui se prend à 19h, pour patienter avant le dîner, vers 23h… Un vrai régal!! (j’en ai encore l’eau à la bouche!)
En fait ici, les repas vont crescendo. Au fur et à mesure de la journée, ils sont de plus en plus copieux.
Je vous raconte pas le dîner ce que ça doit être…

 

Pour terminer la journée, on est allé faire un tour à El Aténéo. Une immense librairie sur trois niveaux, installée dans un ancien théâtre. Et ils ont gardé tout les décors : rideaux, lumières, moulures, plafonniers…
Une belle manière de mettre les livres sur le devant de la scène! 😉
Un endroit original qui vaut le coup d’œil! !

El Ateneo Librairie

 

Dîner léger, petite mousse à l’hostel pour digérer, et on file au lit… Et on l’apprécie, le lit… après les journées qu’on se fait!

Deux acolytes de plus à 4h du mat’ dans la chambre… Les joies de l’auberge de jeunesse! 🙂

 

 

Finalement, on se rend compte qu’à Buenos Aires, les quartiers d’intérêt sont plutôt petits, dispersés dans toute la ville et le reste n’est pas terrible…
Alors on marche, on marche…
On pourrait prendre le métro, pour épargner un peu nos pieds et éviter de se farcir le côté pas cool de Buenos Aires. Mais on a l’habitude de visiter les villes à pied, justement pour se rendre compte de leur véritable identité.

Et puis… on a pas encore vu de danseurs de tango!!

Laissez un commentaire