Classé dans : Blogue, Suivez le guide! | 0

road trip salta

Louer une voiture à Salta : Mode d’emploi

La vie en GOL…

 

La région de Salta, dans le nord de l’Argentine, est une destination vraiment fabuleuse. Des montagnes de l’Altiplano aux vignobles de Cafayate en passant par les plaines arides et les Quebradas rocheuses, il y a de quoi faire!
Et si la région est vaste, un excellent moyen de la découvrir est de s’organiser un road trip de quelques jours, pour se balader en toute liberté au cœur de l’Argentine.

On a testé l’aventure pendant 8 jours, et on a adoré!
Une expérience vraiment extraordinaire, tant dans les paysages traversés, que dans le sentiment de liberté qu’on ressent à s’y perdre à notre guise.

 

Le road trip étant très apprécié des touristes ici, louer une voiture à Salta est très facile!
On vous explique comment :

 

1. Où trouver un loueur de voiture?

Encore une fois, la location de voiture étant très répandue à Salta, tout un quartier lui est dédié!

Vous trouverez donc la majorité des loueurs de voitures quasiment alignés dans  trois rues du centre ville (en rouge sur le plan) :

calle Buenos Aires – calle Caseros – calle Alvarado

Vous ne pourrez pas les louper, il y en a partout! Et n’hésitez pas à rentrer dans les petites galeries sous les arcades, bien souvent  il y en a encore plus à l’intérieur!

plan salta

 

2. Combien ça coûte?

Il faut prendre quelques heures pour faire le tour des agences de location, et demander un devis papier systématiquement.
Au fur et à mesure, vous allez vous rendre compte du prix moyen de votre location.
Vous pourrez alors commencer à négocier, notamment en montrant tous vos devis, pour faire jouer la concurrence. Et là, les vendeurs vont  vous proposer des prix intéressants, s’ils peuvent. Et s’ils ne descendent pas leur prix, alors passez au suivant! Au bout d’un moment, vous obtiendrez un prix qui vous convient, ou alors vous constaterez qu’il n’est pas possible de descendre davantage.

Mais n’hésitez pas!! Il FAUT négocier, discuter, sympathiser. C’est comme ça que ça marche!

 

Pour info, en septembre 2016, voilà les tarifs en ARS (pesos argentins) d’une dizaine d’agence pour 8 jours de location avec une petite voiture citadine :

 

Toutes les agences ne sont pas spécialisées dans le même type de location : certaines mises sur les petites voitures et d’autres se concentrent sur les clients plus aisés qui préfèrent les grosses voitures confortables. Leurs prix catégorie A ou B ne seront alors pas du tout concurrentiels! D’où l’intérêt de demander des devis.

 

Comment ça s’est passé pour nous :

Après deux bonnes heures de recherche, on a atterri chez Norte Auto. Et tout de suite, le patron nous a demandé quel prix nous avaient donné les autres loueurs. Les négociations ont commencé cash. On lui a sorti tous nos papiers, et on a discuté.

Il s’est immédiatement transformé en guide touristique pour nous donner tous les bons filons de trucs à voir et à faire sur notre parcours en allant même jusqu’à nous noter le numéro de téléphone de  guides locaux!
En fait, il a fait un super boulot de commercial! Et puis super sympathique, jeune, souriant, comme tout le staff de l’agence d’ailleurs!
On a fini par avoir le prix le plus bas de toutes les agences, avec une voiture de catégorie supérieure. Et en prenant la voiture le lendemain, on a encore réussi à baisser le prix. Au final : 4800 ARS pour 8 jours de location en catégorie B.
Bref, le top

voiture GOL

3. Assurance, Franchise, Etat des routes…

De ce côté là, c’est un peu pareil pour toutes les agences de location. Il y a une franchise à payer en cas de détérioration de la voiture. le montant varie en fonction de la gravité de la détérioration (voir tableau plus haut). Normal quoi.

Vérifiez bien l’état des lieux de la voiture avec le loueur, notez les moindres griffes, pets, bosses… et prenez même des photos! Non seulement vous avez une preuve en cas de souci, mais en plus le loueur le voit, et sera moins enclin à éventuellement vous la faire à l’envers!

Concernant l‘état des routes, si vous comptez faire la boucle sud et passer par la ruta 40, certains loueurs vous diront qu’il faut alors louer un 4×4 (beaucoup plus cher bien sur) étant donné l’état caillouteux de la route qui pourrait endommager la voiture. Certains refuseront même de vous louer une catégorie A ou B si vous leur dites que vous allez emprunter la ruta 40.

Ne vous laissez pas intimider. Oui, la ruta 40 est très caillouteuse et cahoteuse , on ne peut pas dire le contraire. Mais on s’en sort très bien avec une petite voiture!! Il suffit juste de rouler doucement, et de ne pas foncer comme les quelques 4×4 que vous pourrez croiser, à toute allure. Doucement, mais surement!

Autre chose : vérifier bien qu’il y a le chauffage dans votre voiture, parce qu’à 4000m le soir, on se les gèle!!

En revanche, pas d’assurance corporelle pour vous! Donc soit vous avez déjà votre propre assurance voyage qui vous couvre (ce qui était notre cas avec l’assurance CAP Aventure de Chapka), soit ben… à vos risques et périls comme on dit!

 

Petite anecdote :

A l’état des lieux de départ, on a pas vu un énorme trou dans le pare-choc arrière. Mais vraiment énorme quoi! On savait qu’il était là avant parce qu’on avait filmé la voiture dès le départ (et qu’il y était déjà), mais c’était pas noté sur le papier. On a un peu flippé qu’il nous le facture, mais on se serait défendu!!
Mais non, de retour, aucun problème, comme si ce trou était là depuis longtemps, et qu’il n’y faisait même plus attention en fait!
L”employé a quand même remarqué une micro, mais alors micro griffure sur une portière. Vraiment rien du tout. Mais comme son patron était du genre très tatillon avec ses voitures, il a préféré la rajouter au papier carbone sur l’état des lieux initial, histoire de ne pas nous embêter avec ça! On a halluciné! N’empêche c’était super sympa de sa part!

ruta 40

 

4. Permis et papiers

Pas la peine d’avoir un permis international. Votre permis français suffit.
Il vous sera demandé, ainsi que votre passeport et vote carte de crédit bien sur.

D’ailleurs, le loueur notera les numéros de votre carte pour la franchise. Oui, tous les numéros, même le code à 3 chiffres… Il est donc absolument nécessaire que lors de vos discussions avec votre loueur, vous ayez eu confiance en lui. Bien entendu, vous ne pourrez jamais être sur à 100%, mais si vous avez un doute, mieux vaut  passer votre chemin : donner ses numéros de carte bleue, c’est quand même pas anodin! Mais c’est la pratique normale ici.

Vous paierez un acompte, dont le montant dépend un peu de ce que vous avez sur vous en fait… Et le reste sera à payer au retour de la voiture.

 

Quand le doute s’installe… :

On a donné tous nos papiers la veille de la location, numéro de carte de crédit, permis, passeport… Et un acompte de 2000 pesos. Et on a eu aucun reçu ni quoique ce soit prouvant la transaction. Juste un “Ok, parfait à demain!”.
On s’est posé quelques questions en rentrant à l’hostel ce soir là, du genre “Merde, on aurait du demander un voucher, un papier quelque chose quand même, on sait jamais!”.

Mais le lendemain matin, la voiture était prête, le loueur nous attendait, toujours avec le sourire, pas de souci!

 

Et voilà, rien de bien compliqué! Y a plus qu’à en profiter!!

voiture dans montagnes

Laissez un commentaire