Classé dans : Carnet de voyage | 0

J5 : Amaicha del Valle, antre de la Pachamama

 

Dès le matin, on est reparti vers Amaicha del valle pour visiter le musée de la Pachamama.
Perso, j’étais encore un peu sonnée par l’antidouleur et complètement dans le gaz. Mais la demie-heure de trajet et surtout un jus de fruit bien frais ont fini par me réveiller!

 

Musée de la pachamamaLe musée de la Pachamama est vraiment un endroit qu’il ne faut pas manquer si vous voyager dans la région. Il est absolument magnifique et sans aucun équivalent!

La Pachamama est une divinité omniprésente et très respectée en Argentine. Elle symbolise la Terre, et fait toujours l’objet de nombreuses célébrations et offrandes.
Considérée comme une divinité païenne, les colons espagnols chrétiens ont bien tenté de l’abolir, mais n’y sont jamais parvenus. Et aujourd’hui, les croyances locales et chrétiennes coexistent en parfaite harmonie ici, et c’est plutôt rigolo!

 

Après avoir payé l’entrée (70$ARS), un guide nous amène dans une salle ou est exposée une grande maquette de la structure géologique de la région,  et nous explique son histoire.
On parcourt ensuite deux salles remplies de minéraux et autres roches avant de passer aux choses sérieuses.

La visite se poursuit dans une autre grande salle, où de nombreuses vitrines exposent des objets anciens retrouvés sur des sites archéologiques (notamment Quilmès) et témoignant du mode de vie et de la culture traditionnelles des communautés locales. On peut également observer des reconstitutions des ruines de Quilmès. Ce qui est très intéressant, puisque cela nous permet de mieux comprendre ce que nous avons vu hier!

 

Vases, instruments de musique, types de cultures, vêtements, constructions… La visite est assez courte pour ne pas être soporifique, mais vraiment très intéressante et instructive!
Et bien que le guide parle uniquement espagnol, il va doucement et répète si besoin pour que nous comprenions.

 

 

On continue dans une troisième salle, lieu d’exposition d’art local, entre sculptures, peintures, tentures… c’est très joli! Mais les photos sont interdites, alors si vous voulez voir, faudra y aller!!

Finalement, le guide nous laisse nous promener indéfiniment dans l’espace extérieur, et là… c’est assez indescriptible. Tout les bâtiments sont en fait décorés de sculptures de pierres illustrant les symboles des croyances locales. C’est vraiment très très joli!

 

 

On a érré un long moment dans ce jardin. Sans compter qu’il faisait très beau, chaud, et qu’il n’y avait personne hormis nous! Trois bonnes raisons d’en profiter!

Et puis à midi, on est retourné manger au Warmy Sonkoy pour se régaler d’un cazuelo de cabrito et d’un tamalès.

En reprenant la voiture, on a croisé plusieurs autostoppeurs en face du musée. On a pris un couple d’étudiants franco-argentin, Léa et Gérard qu’on a déposé aux ruines de Quilmès avant de retourner à Cafayate.

On a trouvé un autre hostel très confortable où on a pris nos quartiers pour deux jours, histoire de profiter un peu de la ville et de ses bodégas, et puis de prendre notre temps, tout simplement!
Sur la place principale, on a trouvé un petit resto qui nous a préparé des pâtes bolo et des empanadas a emporter, qu’on a dévoré dans notre chambre devant un bon film…

Laissez un commentaire