Classé dans : Carnet de voyage | 0

J4 : Les ruines de Quilmès, voyage dans le temps…

 

A une petite heure de Cafayate, les ruines de Quilmès offrent aux visiteurs un aperçu de ce qu’était la vie des communautés locales du 12e au 17e siècle.
Pour y arriver, on emprunte un chemin de terre sur 8km depuis la route principale. On y a pris en autostop Andrès, argentin de Mendoza en vadrouille…

L’entrée aux ruines est de 35 bob autrement dit pas grand chose!
Il est possible de s’offrir les services d’un guide également. Mais comme pour le Free Walking Tour de Buenos Aires, notre niveau d’espagnol n’est pas suffisant… On visite par nous-mêmes!

 

vue panoramique des ruines de Quilmès

 

Il est encore tôt, et il n’y a quasiment personnes! Un régal!
A flanc de montagne, une multitude de murets en pierre sont disposés géométriquement et forment ainsi un dédale de pièces reliées par des petits couloirs et escaliers.
A l’intérieur de ce qui a été des habitations, on trouve encore des mortiers de différents types, faits de roches de différentes formes, témoignant des activités passées.

Le site est très beau, bien préservé et on s’est pas retenu de grimper tout en haut de la montagne, en dehors du chemin balisé, pour admirer la vue…
On est resté dans les ruines près de quatre heures et on a vraiment apprécié la visite!

Point de vue ruines de Quilmès

 

On a continué notre route vers Amaicha Del Valle.
Il était déjà près de 15h et la plupart des restaurants et comedor étaient fermées. Sauf le Warmy Sonkoy, juste en face du musée de la Pachamama.
Il faisait beau et chaud, on a pu s’installer en terrasse et on s’est fait conseillé par une serveuse adorable qui nous a recommandé différents plats typiques du nord de l’Argentine : Un locro et un humita.
En dessert, un quesillo con dulce de fruta
Encore une fois, on s’est régalé!
Décidément, le nord de l’Argentine et très intéressant culinairement parlant!

 

Le musée de la Pachamama fermant ses portes à 17h, on a préféré remettre à demain sa visite, et se diriger vers Santa Maria, histoire de trouver un hotel pas trop tard et de profiter un peu de la soirée pour se reposer.

Malade depuis plusieurs jours, j’ai été prise d’un très violent mal de tête, particulièrement douloureux et handicapant. Il a fallu prendre un antidouleur bien puissant pour m’endormir (un peu shootée, faut bien l’avouer!). Probablement la fatigue et le mal de l’altitude, qu’il ne faut pas négliger!
Une bonne nuit de repos et ça ira mieux!

Laissez un commentaire