Classé dans : Carnet de voyage | 0

J3 : La Cumbrecita

 

Aujourd’hui, le programme est chargé!

collines et arbres La CumbrecitaLever tôt, petit dej’ (ben oui, faut bien prendre des forces 😉 !) et direction  : La Cumbrecita !
Le trajet dure près d’1h30, et le bus s’arrête à plusieurs reprises en plein milieu de nulle part pour ramasser des écoliers et travailleurs sortis d’on ne sait où.

On s’enfonce dans la Sierra pour arriver dans le petit village de La Cumbrecita. Même topo que Villa Belgrano, mais cette fois, c’est la Suisse au cœur de l’Argentine!

Dans le petit village, qui apparemment n’existe que pour le tourisme, on a le choix entre de nombreux chemins de randonnée. On ne pourra pas tout faire aujourd’hui, mais Maciek nous a proposé un itinéraire intéressant, on a suivi ses conseils.

 

» La Casacada Grande

 

On commence par emprunter le chemin qui mène à la cascada Grande. Sous le ciel bleu et le soleil. La température est idéale !
On avance sous couvert végétal, entre chemin, rochers, racines… La balade est vraiment agréable, le décor très joli… et on commence à entendre le bruit de l’eau…

Il nous faut encore escalader un mur de rocher et…. La voilà !!

Cascada Grande, cascada Grande… mouais, elle est plutôt petite en fait !
Mais l’environnement est calme, joli… L’humidité ambiante nous rafraîchit. On est bien là ! D’ailleurs on y est resté un bon moment, juste à profiter de l’environnement… à la cool !
Jusqu’à ce que, en bonnes paupiettes, nos estomacs nous rappellent à la réalité !
On est redescendu au village prendre des forces.

 

Tout le long de la rue principale, les restaurants proposent tous des spécialités…allemandes. Donc par 30°C, on avait le choix entre choucroute, plateau de charcuterie, saucisses… On était pas très emballé.
Mais on a fini par trouver un resto plus « classique » qui nous a régalé d’une « milanesa de pollo » (poulet pané) et d’une bonne salade, tout ça au son d’une compil des meilleurs tubes des années 90 !

 

» Cerro Wank

Allez, maintenant on passe aux choses sérieuses :
chemin de terre et colline Cerro Wanka Cumbrecita

– « Tu vois la montagne, là, la plus haute ? »
– « Oui… »
– « On y va? »
– « …Allez ! »

Et c’est parti !

homme photographiant un condor La Cumbrecita
On a grimpé pendant près de 3h, tout seuls… pas âme qui vive sur le chemin… Seuls dans un paysage de ouf, où à chaque nouveau sommet, on avait l’impression de découvrir le monde.
Enfin, pas tout à fait seuls… un peu plus haut, dans le ciel, deux condors nous ont suivis tout au long du trajet. Plutôt sympa comme compagnons de route !

 

chemin de pierre La Cumbrecita
D’une forêt, le paysage a vite changé pour devenir de plus en plus sec et aride, parsemé de pierres de plus en plus grosses. Le chemin de terre a laissé place à un mur de roches à escalader, la pente s’accentuant toujours un peu plus.
Puis, en arrivant au sommet, les rochers se sont faits moins nombreux, laissant place à une sorte de steppe, parsemée de touffes d’herbes (et de bouses de vache…).

 

 

Tout en haut, le panorama à 360° était époustouflant!
Le vent était chaud, le soleil encore haut, l’atmosphère était des plus agréable, et vraiment… qu’est-ce qu’on se sentait bien là haut !

 

Bien-être et contemplation, vraiment, un pur moment de bonheur. On en a profité aussi longtemps que possible, avant d’entamer la descente, en même temps que le soleil décidait de se coucher derrière les montagnes.

Dans le bus qui nous  ramenait à Villa Belgrano, on a pu profiter d’un superbe coucher de soleil, béats mais bien fatigués.
Ce soir, c’est le traiteur italien qui nous a régalé : un bonne plâtrée de pâtes dévorée à La Posada, avant de s’écrouler (ça devient une habitude !) pour une bonne nuit de sommeil.

 

Cette journée a été probablement la meilleure depuis notre arrivée Argentine. Un vrai grand bol d’air frais sous le soleil, des paysages magnifiques, même le voyage dans le petit bus local qui nous bringuebale dans tous les sens… Tout était parfait. Rien que pour cette journée, ça valait la peine de venir jusque Villa Belgrano…

Laissez un commentaire